Actualités


Les maisons au goût du jour Lifestone grand paris
Les maisons au goût du jour Lifestone grand paris
Les maisons au goût du jour Lifestone grand paris
Les maisons au goût du jour Lifestone grand paris
Les maisons au goût du jour Lifestone grand paris
Les maisons au goût du jour Lifestone grand paris
Les maisons au goût du jour Lifestone grand paris
Les maisons au goût du jour Lifestone grand paris
Les maisons au goût du jour Lifestone grand paris
Les maisons au goût du jour Lifestone grand paris
Les maisons au goût du jour Lifestone grand paris
Les maisons au goût du jour Lifestone grand paris
Les maisons au goût du jour Lifestone grand paris
Les maisons au goût du jour Lifestone grand paris
Les maisons au goût du jour Lifestone grand paris
Les maisons au goût du jour Lifestone grand paris
Les maisons au goût du jour Lifestone grand paris
Les maisons au goût du jour Lifestone grand paris
Les maisons au goût du jour Lifestone grand paris
Les maisons au goût du jour Lifestone grand paris

Il est certain qu’au bout de 3 confinements, la vie, les objectifs et les envies ont évolué chez les Français. Et c’est d’autant plus le cas dans le secteur immobilier.

Ces confinements ont provoqué chez les Français un désir d’avoir de l’espace et de la verdure. Le 1er confinement aura été le plus dur car il empêchait toute sortie, créant ainsi une sentiment d’anxiété et la peur de revivre une telle situation.

De ce fait, dès les mois d’avril et mai 2020, les recherches immobilières de maison ont augmenté de plus de 140%.
Cependant, malgré cette envie, très peu sont allés au bout de leur projet. Avoir envie ne signifie pas le faire, et c’est ce que montrent les chiffres.

Entre début 2020 et 2021, les achats de maisons ont augmenté (18%) mais presque tout autant que les achats d’appartements (12%). Ce qui montre que les Français ne délaissent pas les appartements pour autant.

Néanmoins, le désir de vivre mieux et dans de meilleures conditions est fortement d’actualité. Beaucoup achètent des maisons plus éloignées des hypers centres car l’alternative du télétravail permet de ne pas à prendre les transports chaque jour. Les conditions et critères de vie sont en train de changer, ils s’adaptent à la situation dans laquelle nous sommes.

Un retour vers les maisons ?

La clientèle internationale se faisant de plus en plus rare dans la capitale, les prix au m² ont donc forcément baissé (3,1%) durant cette pandémie. Mais cela ne justifie pas une baisse durable pour autant.


C’est pourquoi les Français se tournent beaucoup plus vers les maisons et pavillons. Les désirs d’espace, de jardin vert, de terrasse et même de balcon sont très demandés, ils font partie des critères actuels. Les ventes de maisons sont donc également en hausse.
C’est une tendance à surveiller pour l’avenir.